Substances interdites en permanence

Si une substance ou une méthode ne figure pas sur la liste, veuillez vérifier auprès de votre organisation antidopage.

Tout voir Tout cacher
  • S0. Substances non approuvées

  • Toute substance pharmacologique non incluse dans une section de la Liste ci-dessous et qui n’est pas actuellement approuvée pour une utilisation thérapeutique chez l’Homme par une autorité gouvernementale réglementaire de la Santé (par ex. médicaments en développement préclinique ou clinique ou qui ne sont plus disponibles, médicaments à façon, substances approuvées seulement pour usage vétérinaire) est interdite en permanence.
  • S1. Agents anabolisants

  • Les agents anabolisants sont interdits.

    1. Stéroïdes anabolisants androgènes (SAA)

    a. SAA exogènes*, incluant :

    • 1-androstènediol (5α-androst-1-ène-3β,17β-diol)
    • 1-androstènedione (5α-androst-1-ène-3,17-dione)
    • 1-testostérone (17β-hydroxy-5α-androst-1-ène-3-one)
    • 4-hydroxytestostérone (4,17β-dihydroxyandrost-4-ène-3-one)
    • 19-norandrostènedione (estr-4-ène-3,17-dione)
    • bolandiol (estr-4-ène-3β,17β-diol)
    • bolastérone
    • boldénone
    • boldione (androsta-1,4-diène-3,17-dione)
    • calustérone
    • clostébol
    • danazol ([1,2]oxazolo[4',5':2,3]prégna-4-ène-20-yn-17α-ol)
    • déhydrochlorméthyltestostérone (4-chloro-17β-hydroxy-17α-méthylandrosta-1,4-diène-3-one)
    • désoxyméthyltestostérone (17α-méthyl-5α-androst-2-ène-17β-ol)
    • drostanolone
    • éthylestrénol (19-norprégna-4-ène-17α-ol)
    • fluoxymestérone
    • formébolone
    • furazabol (17α-méthyl[1,2,5]oxadiazolo[3',4':2,3]-5α-androstane-17β-ol)
    • gestrinone
    • mestanolone
    • mestérolone
    • métandiénone (17β-hydroxy-17α-méthylandrosta-1,4-diène-3-one)
    • méténolone
    • méthandriol
    • méthastérone (17β-hydroxy-2α,17α-diméthyl-5α-androstane-3-one)
    • méthyldiénolone (17β-hydroxy-17α-méthylestra-4,9-diène-3-one)
    • méthyl-1-testostérone (17β-hydroxy-17α-méthyl-5α-androst-1-en-3-one)
    • méthylnortestostérone (17β-hydroxy-17α-méthylestr-4-en-3-one)
    • méthyltestostérone
    • métribolone (méthyltriènolone, 17β-hydroxy-17α-méthylestra-4,9,11-triène-3-one)
    • mibolérone
    • nandrolone
    • norbolétone
    • norclostébol
    • noréthandrolone
    • oxabolone
    • oxandrolone
    • oxymestérone
    • oxymétholone
    • prostanozol (17β-[(tétrahydropyrane-2-yl)oxy]-1'H-pyrazolo[3,4:2,3]-5α-androstane)
    • quinbolone
    • stanozolol
    • stenbolone
    • tétrahydrogestrinone (17-hydroxy-18a-homo-19-nor-17α-prégna-4,9,11-triène-3-one)
    • trenbolone (17β-hydroxyestr-4,9,11-triène-3-one)
    et autres substances possédant une structure chimique similaire ou un (des) effet(s) biologique(s) similaire(s).

    b. SAA endogènes** par administration exogène :

    • androstènediol (androst-5-ène-3β,17β-diol)
    • androstènedione (androst-4-ène-3,17-dione)
    • dihydrotestostérone (17β-hydroxy-5α-androstan-3-one)
    • prastérone (déhydroépiandrostérone, DHEA, 3β-hydroxyandrost-5-ène-17-one)
    • testostérone
    et les métabolites et isomères suivants, incluant sans s’y limiter :
    • 3β-hydroxy-5α-androstan-17-one
    • 5α-androstane-3α,17α-diol
    • 5α-androstane-3α,17β-diol
    • 5α-androstane-3β,17α-diol
    • 5α-androstane-3β,17β-diol
    • 5β-androstane-3α,17β-diol
    • 7α-hydroxy-DHEA
    • 7β-hydroxy-DHEA
    • 4-androstènediol (androst-4-ène-3β,17β-diol)
    • 5-androstènedione (androst-5-ène-3,17-dione)
    • 7-keto-DHEA
    • 19-norandrostérone
    • 19-norétiocholanolone.
    • androst-4-ène-3α,17α-diol
    • androst-4-ène-3α,17β-diol
    • androst-4-ène-3β,17α-diol
    • androst-5-ène-3α,17α-diol
    • androst-5-ène-3α,17β-diol
    • androst-5-ène-3β,17α-diol
    • androstérone
    • épi-dihydrotestostérone
    • épitestostérone
    • étiocholanolone

    2. Autres agents anabolisants

    Incluant sans s'y limiter :
    • clenbutérol
    • modulateurs sélectifs des récepteurs aux androgènes (SARMs par ex. andarine et ostarine)
    • tibolone
    • zéranol
    • zilpatérol.
    Pour les besoins du présent document: * « exogène » désigne une substance qui ne peut pas être habituellement produite naturellement par l’organisme humain. ** « endogène » désigne une substance qui peut être habituellement produite naturellement par l’organisme humain.

    Notes

    Pour les besoins du présent document:
    * « exogène » désigne une substance qui ne peut pas être habituellement produite naturellement par l’organisme humain.

    ** « endogène » désigne une substance qui peut être habituellement produite naturellement par l’organisme humain.

  • S2. Hormones peptidiques, facteurs de croissance, substances apparentées et mimétiques

  • Les substances qui suivent et les autres substances possédant une structure chimique similaire ou un (des) effet(s) biologique(s) similaire(s), sont interdites :

    1. Agonistes du récepteur de l’érythropoïétine :

    1.1 Agents stimulants de l’érythropoïèse (ESAs), par ex.
    • darbépoétine (dEPO)
    • érythropoïétines (EPO)
    • EPO-Fc
    • méthoxy polyéthylène glycol-époétine béta (CERA)
    • peptides mimétiques de l’EPO (EMP), par ex. CNTO 530 et péginesatide
    1.2 Agonistes non- érythropoïétiques du récepteur de l’EPO, par ex.
    • ARA-290
    • asialo-EPO
    • EPO carbamylée

    2. Stabilisateurs de facteurs inductibles par l’hypoxie (HIF) par ex. cobalt et FG-4592; et activateurs du HIF par ex. xénon et argon

    3. Gonadotrophine chorionique (CG) et hormone lutéinisante (LH) et leurs facteurs de libération interdites chez le sportif de sexe masculin seulement, par ex.

    • buséréline,
    • gonadoréline
    • leuproréline

    4. Corticotrophines et leurs facteurs de libération, par ex.

    • corticoréline

    5. Hormone de croissance (GH) et ses facteurs de libération incluant :

    • Hormone de libération de l’hormone de croissance (GHRH) et ses analogues, par ex.
      • CJC-1295
      • sermoréline
      • tésamoréline
    • Sécrétagogues de l’hormone de croissance (GHS), par ex.
      • ghréline
      • mimétiques de la ghréline, par ex.
        • anamoréline
        • ipamoréline
    • Peptides libérateurs de l’hormone de croissance (GHRPs) par ex.
      • alexamoréline
      • GHRP-6
      • hexaréline
      • pralmoréline (GHRP-2).
    Facteurs de croissance additionnels interdits :

    Facteur de croissance dérivé des plaquettes (PDGF); facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF); facteur de croissance analogue à l’insuline-1 (IGF-1) et ses analogues; facteur de croissance des hépatocytes (HGF); facteurs de croissance fibroblastiques (FGF); facteurs de croissance mécaniques (MGF);

    ainsi que tout autre facteur de croissance influençant, dans le muscle, le tendon ou le ligament, la synthèse/dégradation protéique, la vascularisation, l’utilisation de l’énergie, la capacité régénératrice ou le changement du type de fibre.

  • S3. Bêta-2 agonistes

  • Tous les bêta-2 agonistes, y compris tous leurs isomères optiques, par ex. d- et l- s’il y a lieu, sont interdits. Sauf :
    • le salbutamol inhalé (maximum 1600 microgrammes par 24 heures);
    • le formotérol inhalé (dose maximale délivrée de 54 microgrammes par 24 heures); et
    • le salmétérol inhalé conformément aux schémas d’administration thérapeutique recommandés par les fabricants.
    La présence dans l’urine de salbutamol à une concentration supérieure à 1000 ng/mL ou de formotérol à une concentration supérieure à 40 ng/mL sera présumée ne pas être une utilisation thérapeutique intentionnelle et sera considérée comme un résultat d’analyse anormal (RAA), à moins que le sportif ne prouve par une étude de pharmacocinétique contrôlée que ce résultat anormal est bien la conséquence de l’usage d’une dose thérapeutique par inhalation jusqu'à la dose maximale indiquée ci-dessus.
  • S4. Modulateurs hormonaux et métaboliques

  • Les hormones et modulateurs hormonaux suivants sont interdits :

    1. Inhibiteurs d'aromatase, incluant sans s'y limiter :

    • 4-androstène-3,6,17 trione (6-oxo)
    • aminoglutéthimide
    • anastrozole
    • androsta-1,4,6-triène-3,17-dione (androstatriènedione)
    • exémestane
    • formestane
    • létrozole
    • testolactone

    2. Modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM), incluant sans s'y limiter :

    • raloxifène
    • tamoxifène
    • torémifène

    3. Autres substances anti-œstrogéniques, incluant sans s'y limiter :

    • clomifène
    • cyclofénil
    • fulvestrant

    4. Agents modificateurs de(s) la fonction(s) de la myostatine, incluant sans s’y limiter :

    • les inhibiteurs de la myostatine.

    5. Modulateurs métaboliques :

    • Activateurs de la protéine kinase activée par l’AMP (AMPK), par ex. AICAR; et agonistes du récepteur activé par les proliférateurs des péroxysomes δ (PPARδ), par ex. GW 1516;
    • Insulines et mimétiques de l’insuline
    • Meldonium
    • Trimétazidine
  • S5. Diurétiques et agents masquants

  • Les diurétiques et agents masquants suivants sont interdits, ainsi que les autres substances possédant une structure chimique similaire ou un (des) effet(s) biologique(s) similaire(s).

    Incluant sans s'y limiter :
    • desmopressine
    • probénécide
    • succédanés de plasma, par ex. glycérol et l'administration intraveineuse d’albumine, dextran, hydroxyéthylamidon et mannitol
    • acétazolamide
    • amiloride
    • bumétanide
    • canrénone
    • chlortalidone
    • acide étacrynique
    • furosémide
    • indapamide
    • métolazone
    • spironolactone
    • thiazides, par ex. bendrofluméthiazide, chlorothiazide et hydrochlorothiazide
    • triamtérène
    • vaptans, par ex. tolvaptan)
    Sauf :
    • drospirénone
    • pamabrome
    • l’administration ophtalmique des inhibiteurs de l’anhydrase carbonique (par ex. brinzolamide et dorzolamide);
    • L’administration locale de la félypressine en anesthésie dentaire.
    La detection dans l’échantillon du Sportif en permanence ou  en compétition, si applicable, de n’importe quelle quantité des substances qui suivent étant soumises à un niveau seuil : formotérol, salbutamol, cathine, éphédrine, méthyléphédrine et pseudoéphédrine conjointement avec un diurétique ou un agent masquant, sera consideré comment un résultat d’analyse anormal sauf si le Sportif a une AUT approuvée pour cette substance, outre celle obtenue pour le diurétique ou l’agent masquant.

Si vous ne trouvez pas une substance ou une méthode, veuillez vérifier auprès de votre organisation antidopage afin d'assurer que cette substance ou méthode n'est pas interdite en tant que substance ou méthode apparentée faisant partie d'une catégorie listée.

En conformité avec l'article 4.2.2 du Code mondial antidopage, toutes les substances interdites doivent être considérées comme des «substances spécifiées» sauf les substances dans les classes S1, S2, S4.4, S4.5, S6.a, et les méthodes interdites M1, M2 et M3.